Découvrez la Roumanie romantique

Jour1:

Arrivée à Bucarest et installation à l’hôtel 3* situés dans le centre ville.

Jour 2:

Départ de Bucarest en prenant le route européenne E60 vers le nord : Bucarest – Ploiesti – Sinaia. Installation à l’hôtel 3*.
Visites possibles pendant la journée:
La célèbre résidence d’été – le Château Peles – de l’ancienne famille royale, un château bâti au style de la Renaissance Allemande, le plus beau en Roumanie et peut être dans l’Europe de l’Est.
Le Monastère Sinaia – la grande Eglise Orthodoxe date du 1846 et la petite église date de 1695. Tout près de la grande église on retrouve un petit Musée d’Histoire qui abrite les trésors du monastère, y compris la première traduction en roumain de la Bible qui date de 1668.
Bucarest – Sinaia: 130 km

Jour 3:

Départ de Sinaia toujours sur la route E60 vers le nord jusqu’à Brasov (une heure de route), en passant les Carpates Méridionales vers la Transylvanie.
Visites possibles pendant la journée:
Brasov – c’est une ville médiévale avec le centre médiéval fortifié, des bastions qui existent toujours, l’Eglise Noire - la plus grande église gothique entre la Vienne et l’Istanbul, le Place du Conseil, la première école roumaine, l’église St. Nicolas ;
Le Château Bran – la deuxième résidence d’été préférée par l’ancienne famille royale en Roumanie, connu aussi sous le nom du Château de Dracula;
La forteresse médiévale de Rasnov construit pendant le 13ème siècle crée l’ambiance pour vous imaginez comment s’était la vie dans les châteaux ces temps-là ;
L’église fortifiée de Prejmer c’est une église saxonne fortifiée unique construite afin de protéger la frontière de la Transylvanie contre les Turques et les Tatares lors du 13ème siècle ;
Installation dans un des hôtels de charme, situé dans le centre ville médiévale de Brasov.
Sinaia – Brasov: 44 km

Jour 4:

Visites possibles pendant la journée:
Départ de Brasov vers le nord pour Sighisoara où se trouve une citadelle datant du 12ème siècle et le lieu de naissance de Vlad l’Empaleur.
Visites possibles pendant la journée:
La citadelle de Sighisoara - un des monuments protégés par UNESCO.
Le village de Viscri où le Prince de Galles s’implique pour la conservation du patrimoine des anciens Saxons. Visite de l’église fortifiée du village.
L’église fortifiée de Biertan datant du 15ème siècle, protégée par UNESCO, c’était la résidence de la Diocèse Evangélique pour 300 années.
Installation dans un des hôtels de charme 3* à l’intérieur de la citadelle comme.

Jour 5:

Depart de Sighisoara toujours vers le nord, vers Bucovina, la région fameuse pour les monastères aux fresques, en prenant la route : Sighisoara – Targu Mures – Reghin – Bistrita – Vatra Dornei – Campulung Moldovenesc – Gura Humorului.
Visites possibles pendant la journée:
La petite ville de Targu Mures, appelée autre fois “la ville des roses”, impressionne par les bâtiments Art Nouveau et ses deux grandes cathédrales orthodoxes qui bordent le centre ville. Visite possible de la Salle des Miroirs du Palais de la Culture.
La ville de Bistrita – c’est dans cette ville que Bram Stoker, l’auteur de Dracula avait prévu que le personnage principal, Jonathan Harker, s’arrête pendant la nuit avant de continuer son voyage vers l’est au Château de Dracula. Bistrita a un centre ville au style allemand et une église évangélique imposante.
L’Hôtel – Château Dracula situé dans le col Piatra Fantanele dans le même endroit comme décrit par Bram Stoker dans sa nouvelle « Dracula ».
Installation pour les 2 nuits suivantes à l’hôtel 3* situés dans la région de Gura Humorului.
Sighisoara – Gura Humorului: 300 km

Jour 6:

Journée entière dans la région afin de découvrir les plus beaux monastères en Roumanie.
Visites possibles dans la journée:
Le Monastère de Voronet – ce monastère est consacré au Monastère St. George et le plus probablement c’est la plus fameuse église en Roumanie. Il est connu à travers le monde pour les fresques extérieures aux couleurs vives et pour des centaines personnages peints sur le célèbre fond azuré. Ce monastère est probablement la plus complexe œuvre artistique en Moldavie au niveau des peintures et de l’architecture.
Le monastère de Sucevita fut bâti en 1581 et chronologiquement c’est le dernier et le plus grand ensemble monacal des monastères peints en Bucovine, et à l’air d’une véritable forteresse avec des tours, des contreforts et des routes de surveillance. Ses fresques sont rouges et bleues au fond vert d’émeraude.
Les murs du Monastère de Moldovita – construit par Petru Rares en 1532 – représentent à l’intérieur et à l’extérieur la scène du « Siège de Constantinople » ou « la Prière de la Vierge ». Les nuances de rouge, bleu, jaune et brun sont extrêmement vives. A l'intérieur de l'église il y a des meubles qui datent du XVIe siècle.
La citadelle de Suceava – dans la ville de Suceava – fut bâtie pendant le règne du Prince Petru I Musat (1375-1391). Les mures sont hauts de 10 mètres et gros de 2 mètres et chaque coin est prévu avec une tour de défense. L’entrée dans la citadelle se fait par un pont avec des piliers.
Les artisanats avec la poterie noire à Marginea
Visite chez un paysan pour apprendre comment on peint les œufs
Nuit dans le même hôtel.
Gura Humorului – monastères – Suceava: environ 100 km

Jour 7:

Départ de Bucovina pour la région de Maramures, une autre région historique avec une longue histoire et célèbre pour les coutumes et les églises en bois.
Indications routières: Gura Humorului – Campulung Moldovenesc – Iacobeni – Prislop – Borsa – Moisei – Sacel.
Dans le village de Sacel, tournez à droite au long de la Vallée d’Iza vers Vadu Izei – Sighetu Marmatiei. Dans cette magnifique vallée vous découvrirez des églises en bois aux toits pointus et couverts de bardeaux, des portes en bois sculptées et des maisons traditionnelles. Si vous avez la chance d’y passer le dimanche, vous verrez les gens sortant de la messe dans leur costume traditionnel.
Arrivée à Viseu de sus. Hébergement dans un hôtel de 3*.
Visites possibles pendant la journée:
L’Eglise Rozavlea - construite pour évoquer les luttes contre les Tatars en 1717
Le Monastère Barsana – la plus haute construction en bois en Roumanie (57 mètres de hauteur)
Le village de Bogdan Voda où vous découvrirez les ruines du court princière et une église en bois aux fresques de valeur (1722).
La ville de Sighetu Marmatiei où on peut visiter l’ancienne prison communiste, la Maison Commémorative d’Elie Wiesel – gagnant du Prix Nobel – et le musée en air libre.
Le Cimetière Joyeux à Sapanta – célèbre pour les inscriptions amusantes sculptées sur les tombes
Gura Humorului – Sighetu Marmatiei: 200 km

Jour 8:

Départ de Maramures en direction sud pour la Transylvanie.
Indications routières: Baia Mare – Dej – Gherla – Cluj Napoca – Alba Iulia – Sebes – Sibiu.
Visites possibles pendant la journée:
La ville de Cluj-Napoca – une des plus importantes villes dans le pays, et un centre universitaire important. A visiter : l’église St. Michel, la Cathédrale Orthodoxe, l’Université.
La ville médiévale de Sibiu – ancienne capitale européenne de la culture en 2007
Installation dans un hôtel de 3*, près de centre ville.
Baia Mare – Sibiu: 300 km

Jour 9:

Départ pour Bucarest par la spectaculaire Vallée de l’Olt OU en prenant la plus haute route en Roumanie, le Trasfagarasan, pour arriver au lac glacier situé à une altitude de 2040 mètres. Cette route est très spectaculaire et vous permet d’avoir un très beau panorama sur les Monts Fagaras.
Installation dans un hôtel 3*, près de centre ville.
Sibiu – Bucharest: 260 km

Day 10:

Départ pour l’aéroport international de Bucarest.

Prix:

autotour – 2 pers au min: 375 eur/pers
Le prix inclut: l’hébergement avec petit déjeuner compris, la location de la voiture
Le prix n’inclut pas: le carburant, les parkings, les entrées au objectifs touristiques, les repas, le guide/le chauffeur

circuit guidé – 2 pax au min: 990 eur/pers
Le prix inclut : l’hébergement avec petit déjeuner, la voiture avec chauffeur / guide, le carburant et les parkings

Le prix n’inclut pas: les repas, les entrées aux objectifs touristiques

Supplément single : 160 euro

NOTES:

Une fois réservé un des nos programmes auto-tour, on vous préparera le « carnet de route » qui contiendra tous les informations nécessaires pour votre voyage : indications routières, numéros de téléphone, conseils… ;
Il faut calculer 50 km = 1 heure de route ;
Cet itinéraire est à titre indicatif, on peut le modifier selon vos souhaits ;
Planifiez votre voyage d’arriver à Bucarest pendant le vendredi – samedi pour bénéficier des tarifs de week-end ;
La route de Transfagarasan est ouverte seulement pendant l’été (jour 10)